Compte-rendu atelier « L’échec : Comment ne pas en avoir peur ? L’accepter et rebondir ! »

Qui n’ a pas vécu le sentiment d’échec, petit ou grand, dans sa vie professionnelle ou personnelle ? Pas facile d’accepter, pas facile non plus de rebondir… et pourtant nous avons de bonnes raisons de trouver cela difficile, mais aussi de repartir encore plus confiantes après !

C’est Nathalie Potier-Roul, Coach fondatrice de NEXT STEP for Women, auto proclamée « révélatrice d’opportunités », qui est venue jeudi dernier nous apporter les clés pour comprendre et dépasser ce sentiment, et pour redémarrer encore plus fortes !

Steve Jobs, Oprah Winfrey … et les autres

Pour commencer, Nathalie nous rappelle que de nombreuses personnalités connues mondialement pour leur succès professionnel ont commencé par … échouer ! Steve Jobs par exemple, Oprah Winfrey et bien d’autres.

Steve Jobs, Oprah Winfrey … et les autres

Pour bien comprendre commençons par définir l’échec : « c’est le résultat d’une situation  qui résulte d’une action n’ayant pas abouti au résultat escompté ».

Et finalement, ce qui transforme une erreur normale en échec douloureux, c’est le fait de mal le vivre, c’est le sentiment d’échec.

Pourquoi vit-on mal l’échec ?

L’échec renvoie une image négative de nous même. Il est un rappel (pénible) que nous ne maîtrisons pas tout.

La faute aux croyances !

A la base de notre culture occidentale sont les croyances qui nous sont constamment renvoyées par la société. A titre d’exemple :

  • Descartes : « Quand on veut on peut »
  • KANT : « Les fautes sont les faiblesses de notre raison »
  • ou encore « Dieu a fait l’homme a son image »

?? Et nous on se doit d’être parfait alors ?

Alors que dans d’autres cultures, l’échec a une toute autre saveur :

  • Lao Tseu : « l’échec est le fondement de la réussite ».

Ces croyances sont transmises via l’éducation notamment le système éducatif. On sait que dans nos écoles la prise de risque est sanctionnée. Alors qu’on apprend beaucoup plus et plus vite quand on se trompe!

Seules les notes sont valorisées, et la personnalité ne l’est pas.

Le bon élève réussit car il a travaillé, est intelligent, applique la méthode et persévère : c’est très embêtant parce que cela n’encourage pas la prise de risque, hors l’application de la méthode.  Cela brime beaucoup de monde, qui ose moins, en particulier les femmes qui ont parfois du mal à briser le plafond de  verre.

« Failure is success in progress »

Nathalie nous recommande cette conférence Ted sur le sujet de Claire Bondel.

Aux US et en Asie, on encourage l’essai :

« Fail fast And cheap

Fail often

Fail in a way that doesn’t kill you »

Finalement, ce qui empêche de passer à l’acte c’est la peur !

L’échec dans l’entrepreneuriat

Aux USA, l’entrepreneur qui a échoué reçoit plus la confiance des banquiers. Alors qu’en France, une faillite rend les investisseurs frileux.

Vivre l’échec en France c’est être coupable, aux USA c’est audacieux !

Rater n’est pas être un raté

Pour référence, 12% des startups échouent parce que le marché n’est pas prêt. 30% des startups échouent par manque de trésorerie. La réussite relève souvent du travail et de l’effort, mais aussi parfois de la chance :

« The good product at the right time at the right place »

Nathalie nous rappelle que : « l’échec est une perception : cela ne remet pas en cause mon identité ni ma valeur ». Souvenons-nous que l’échec est une expérience à un instant T et ne remet pas en cause la suite.

Rater n'est pas être un raté

Alors pourquoi risquer l’échec ?

Peut-être parce que la chance sourit aux audacieux … ? 😉

Et plus on essaie, plus on a de chances de réussir.

Pour s’épanouir hors de sa zone de confort …

Pour se permettre la réussite et mieux se connaître.

Un échec peut être un tremplin qui permet de renforcer sa volonté.

Dans tous les cas, ça ne tue pas !

Comment dépasser cette peur ?

A l’origine, la peur est là pour nous protéger. Elle nous aide à trouver la source de motivation qui vous mène au projet. La motivation toutefois, doit être supérieure à la peur. 

Commencez par prendre conscience de cette peur et de ce qu’elle cache. Au pire que se passe-t-il ? Si vous ne faites rien que se passerait-il ?

Apprivoiser sa peur

En prendre conscience et avoir une attitude positive : respiration posture et sourire 😀 .

Notre cerveau : « cette jolie machine » ne nous aide pas beaucoup ! Dans les faits, le cerveau se méfie car il a peur du changement !

Comment contourner ses freins au changement : Nathalie nous propose « la technique des petits pas » et l’illustre avec cette citation :

 « Un voyage de mille lieues commence par un premier pas » Lao Tseu

Concrètement, il faut démarrer par faire des petites actions, accessibles, et s’attaquer à de plus grandes actions, puis petit à petit, la peur diminuera, jusqu’à disparaître.

Comment rebondir après un échec ?

Les 8 étapes du deuil sont un processus naturel pour se remettre d’un échec : choc, déni, colère, dévalorisation, regret, acceptation, reconstruction, et enfin libération. L’échec quand il est là ne dépend plus de nous mais de notre manière de le vivre…

Comment rebondir après un échec ?

Et c’est là que nous devenons réellement acteur !

Et voici, pour terminer, 7 tips pour nous aider à surmonter un échec :

  1. Acceptez ce que vous ressentez
  2. Gardez en tête que rater ne veut pas dire que vous êtes un raté. Ce n’est pas parce que vous avez raté cette fois que vous raterez la prochaine fois.
  3. Soyez constructifs et apprenez de la situation. « Je ne perds jamais, soit je gagne soit j’apprends » Nelson Mandela.
  4. Gardez en tête que les success stories que l’on connaît ne sont que les conséquences de nombreux échecs
  5. Ne restez pas seuls
  6. Cherchez des sources d’inspiration
  7. Passez vite à l’action

Et pour finir, une citation : « Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque » de René Char.

Merci Nathalie pour ton énergie et pour toutes les références et sources que tu as bien voulu partager et que nous mettons ici à disposition de nos adhérentes.

Conférence TED sur le pourquoi :

Livres inspirants :

« Un petit pas peut changer votre vie : la voie du Kaizen. » Rober Maurer

« Le leader sans titre » Robin Sharma

Les citations de l’atelier :

« Je n’ai pas échoué des milliers de fois, j’ai réussi des milliers de tentatives qui n’ont pas fonctionné. » Thomas Edison

« L’échec est le fondement de la réussite. » Lao Tseu

« Failure is success in progress. »

« Fais des erreurs vite et pas cher, Trompe-toi souvent. Fais-le d’une manière qui ne te tue pas. » Seth Godin

« La chance sourit aux Audacieux. »

« Un voyage de mille lieues commence par un premier pas. » Lao Tseu

« Deviens ce que tu es. »

« J’ai raté 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu 300 matchs… J’ai échoué encore et encore dans ma vie et c’est pourquoi j’ai réussi. » Michael Jordan

« L’échec quand il est là ne dépend plus de nous, seule dépend de nous la manière de le vivre. »

« Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends. » Nelson Mandela

« Le secret de l’action, c’est de s’y mettre. » Alain

« Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. » René Char

Si vous avez besoin d’un coup de pouce, ou d’inspiration pour trouver le job qui vous fait vibrer, n’hésitez pas à consulter le site de Nathalie : NEXT STEP for Women et sa page Facebook.

Et bien sur, à l’issue de l’atelier, il y avait le petit pot networking habituel, qui se déroulait cette fois dans les locaux du Connecting Place.

Networking atelier avril 2017

Bonne semaine à toutes !

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>