Lydie Pineau, l’entrepreneuse déco

Lydie Pineau est la créatrice de Kiosque Déco. Elle propose aux particuliers et aux professionnels son expertise en décoration d’intérieur, design d’espace et également en home staging (ou comment valoriser son bien immobilier). Fonceuse et déterminée, Lydie détaille pour nous son parcours de création, son changement de vie… et nous fait partager son enthousiasme communicatif !

Lydie Pineau - Kiosque déco

Raconte-nous en quelques mots ton parcours ? Nantaise d’origine ou d’adoption ?

Oui je suis originaire de la région nantaise, plus précisément de Vendée. J’ai étudié à Angers puis à Poitiers, puis j’ai trouvé mon premier boulot à Paris où je suis restée 4 ans. J’ai ensuite réussi à revenir dans la région nantaise pour mon plus grand bonheur, car j’y suis très attachée. 

Dis-nous tout sur ton projet : comment est née ton idée ? Où en es tu dans la phase d’avancement ?

Kiosque Deco NantesAprès une vingtaine d’années dans la communication et le marketing où j’ai occupé différentes fonctions dont celle de Responsable Communication et Marketing d’une belle PME nantaise, j’ai eu envie de tenter autre chose (la crise de la quarantaine 😉 ). J’avais l’impression d’avoir fait le tour de mon métier et je souhaitais m’impliquer dans une activité plus créative. Or l’une de mes grandes passions est la décoration. J’ai donc décidé de devenir décoratrice d’intérieur, en tant qu’indépendante car j’avais envie de tester l’entrepreneuriat. Un vrai changement de vie et un vrai challenge !

Avant de me lancer réellement, j’ai décidé de vérifier si la réalité du métier correspondait à l’idée que je m’en faisais. J’ai donc proposé à mes amis de jouer les cobayes et de leur refaire gratuitement la décoration de leur intérieur. Et là, ça a été la révélation, je me suis éclatée ! De fil en aiguille, des amis de mes amis en ont entendu parler et c’est comme cela que j’ai trouvé ma première cliente ! J’ai créé mon activité en auto-entrepreneur en plus de mon emploi salarié, afin de me laisser le temps de peaufiner mon projet. Entretemps, j’ai suivi plusieurs formations sur les croquis en perspective, les logiciels 3D et graphiques, l’aménagement et la décoration des hôtels et restaurants…

Au bout de deux ans, j’ai eu de plus en plus de clients, c’est devenu compliqué de gérer mes deux activités professionnelles. J’ai décidé de franchir le pas et de quitter mon poste pour me consacrer à 100% à la décoration d’intérieur. Je ne regrette pas une minute ma décision, même si après 20 ans de salariat ce n’est pas du tout évident de devenir une entrepreneuse ! 

Quels ont été les moteurs qui t’ont aidé à concrétiser ton projet : des personnes, des structures, une motivation sans limite… ?

Avant de me lancer à 100%, j’ai beaucoup discuté avec des personnes qui étaient ou qui ont vécu la même situationKiosque Deco Nantes que moi pour bénéficier de leurs conseils et de leur expérience. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai rejoint l’association Women@Nantes et j’y ai trouvé une écoute attentive, des personnes bienveillantes, aux profils très variés.

De par mon background, je suis très sensibilisée aux outils numériques et je les utilise quotidiennement pour promouvoir mon activité. J’apprécie également les ateliers proposés par les Women@Nantes qui permettent d’approfondir un thème lié au numérique. J’ai assisté à des conférences sur l’entrepreneuriat pour pouvoir prendre les bonnes décisions et bénéficier de conseils d’experts. Mon entourage m’a aussi beaucoup soutenue et encouragée, même si ça n’a pas toujours été facile d’accepter cette prise de risque et ce changement de vie.

Et bien sûr, je crois que tout entrepreneur vous dira la même chose : il faut croire en son projet, être ultra motivé et savoir se remettre en question sans se laisser décourager. Pour paraphraser Najette Fellache, CEO de Speach.Me et co-fondatrice des Women@Nantes « être entrepreneur c’est être dans un ascenseur émotionnel » !

Entreprendre à Nantes dans le numérique, quand on est une fille, c’est plutôt parcours gagnant ou du combattant ? 

Depuis plusieurs années on assiste à un élan sans précédent autour du numérique et notamment à Nantes : on sent que tout est possible ! Je ne pense pas qu’être une femme soit un handicap, ce qui compte c’est son projet et sa motivation. Mais on sera plus exigeant avec une femme qu’avec un homme, elle devra plus faire ses preuves. Je crois aussi que nous, les femmes, nous nous auto-censurons en pensant que ce n’est pas pour nous, que nous n’en serons pas capables… C’est à nous de prouver le contraire et de pousser les portes pour réussir. Profitons de ces réseaux féminins pour échanger, s’entraider, s’encourager !

Un petit conseil à donner aux futures entrepreneuses ? Ou un coup de pouce à demander ?

Croire en ses chances et aller de l’avant. Savoir écouter les (bons !) conseils et se remettre en cause tout en gardant en tête son objectif. Être toujours en veille, participer à des réseaux, des conférences… Avec tous les outils numériques dont nous disposons,  nous avons un formidable moyen de parler de nos projets, de nous rendre visibles, sans le filtre des médias ni des institutions, profitons-en !

Merci Lydie ! Et bon courage pour la suite !

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>